Créer une société en Irlande

Créer une société en Irlande est un excellent moyen pour les entrepreneurs de faire décoller leur activité. Il existe de nombreux avantages à faire des affaires en Irlande, notamment un climat fiscal favorable, une main-d’œuvre bien formée et une économie florissante. Dans cet article, nous aborderons certaines des choses essentielles que vous devez savoir lorsque vous créez une société en Irlande.

La situation politique en Irlande

L’Irlande est engagée dans le processus européen depuis 1973. Elle est le seul pays ayant eu recours au référendum pour la ratification du traité de Lisbonne. L’Irlande a présidé le Conseil de l’Union Européenne au premier semestre 2013, l’opportunité pour ce pays fréquemment qualifié de “bon élève” d’utiliser cette fonction pour promouvoir la croissance et l’emploi. Les résultats obtenus ont confirmé l’image sérieuse d’un pays apte à susciter le consensus indispensable à l’aboutissement d’un grand nombre de dossiers.

Le régime fiscal irlandais

Aucun capital n’est nécessaire pour la constitution d’une société.

L’impôt irlandais sur les sociétés, à 12,5%, reste un élément central de la stratégie d’attraction et de maintien des investissements directs étrangers (parmi les secteurs concernés: pharmacie, informatique et services financiers). Pour faire face aux pressions sur la fiscalité des Européens, le gouvernement rappelle à ses partenaires européens les garanties obtenues en amont du référendum irlandais sur le Traité de Lisbonne de 2009. Elles ont été validées et concernent particulièrement la politique fiscale.

Lire aussi :  Comment bien choisir votre avocat pour divorcer à l’amiable ?

Le gouvernement a, de plus, l’intention de prononcer une loi astreignant toute entreprise s’installant sur le territoire à détenir une résidence fiscale.

De grandes multinationales, notamment anglaises et américaines, ont installé leur siège social en Irlande, attirées par le faible taux de fiscalité.

Le 7 novembre 2013, l’annonce du respect par l’Irlande des objectifs déterminés par l’aide de la BCE, du FMI et de la Commission Européenne a été faite. Le 15 décembre de la même année le pays est enfin sorti du plan d’aide et marque son retour total sur les marchés financiers. L’Irlande a ainsi accumulé une réserve de 25 milliards d’Euros, renonçant donc au filet de sécurité envisagé.

La reprise économique est effective, mais reste fragile. La croissance a repris au 2ème trimestre 2013 (+0,4%), et les prévisions pour 2014 oscillent entre 1,75% et 2%. L’endettement des ménages reste un des challenges les plus importants pour les années à venir. Le chômage, même s’il perdure, est en baisse.

Lancer son business en Irlande

Si vous envisagez de faire des affaires en Irlande, il y a quelques points essentiels que vous devez connaître. Tout d’abord, il est important de comprendre le système juridique irlandais et la manière dont il peut affecter votre entreprise. L’Irlande est un pays de common law, ce qui signifie que le système juridique est basé sur le droit anglais. Toutefois, il existe certaines différences essentielles dont vous devez être conscient, comme le fait que le droit des contrats n’est pas codifié en Irlande. Cela peut rendre difficile l’application des contrats, il est donc important de demander un avis juridique avant de conclure un quelconque accord.

Lire aussi :  Pourquoi le Coronavirus va changer notre façon de consommer ?

Il est également important de comprendre le système fiscal irlandais et l’impact qu’il peut avoir sur votre entreprise. L’Irlande a un taux d’imposition des sociétés de 12,5 %, ce qui est l’un des plus bas de l’Union européenne. Toutefois, ce taux n’est applicable qu’aux sociétés qui résident en Irlande. Si votre société ne réside pas en Irlande, vous serez soumis au taux normal de l’impôt sur les sociétés irlandais, soit 33 %.

Lors de la création d’une entreprise en Irlande, vous devrez choisir un nom de société et un siège social. Vous devrez également nommer un secrétaire et des administrateurs, et votre capital social devra être d’au moins 25 000 euros.

Une fois votre société enregistrée, vous devrez obtenir un numéro d’enregistrement d’entreprise auprès des Revenue Commissioners. Vous devrez également vous inscrire à la TVA si votre société est immatriculée à la TVA.

Le processus de création d’une société en Irlande peut être complexe, il est donc important de demander l’avis d’un professionnel avant d’entamer le processus.

Laisser un commentaire

Découvrez nos articles à propos de l'économie