FDE lance une nouvelle obligation verte de 60 millions d’euros pour booster l’énergie bas carbone en Europe

Dans un geste audacieux pour accélérer la transition vers une économie durable, FDE (Euronext : FDE) émet une obligation verte de 60 millions d’euros. Ce financement stratégique vise à élargir le marché européen de l’énergie bas carbone en développant des solutions telles que les cogénérations, les parcs solaires, et les projets de Bio-GNL.

Avec le soutien d’Edmond de Rothschild Asset Management, cette initiative marque un tournant dans le secteur de l’investissement durable.

Le financement vert, un levier pour l’expansion européenne

FDE, prodigue dans la production d’énergie bas carbone, a récemment annoncé le lancement d’une obligation verte de 60 millions d’euros, avec le soutien de Edmond de Rothschild Asset Management (EDRAM). Ce financement vise à renforcer sa présence sur le marché européen de l’énergie renouvelable. L’engagement d’EDRAM illustre une confiance durable dans les capacités de FDE à impacter positivement la transition énergétique en Europe.

La collaboration avec EDRAM permettra à FDE non seulement de poursuivre son développement en France et en Belgique, mais aussi d’étendre significativement ses activités en Norvège. Ce partenariat stratégique met en lumière l’importance croissante des financements verts dans le soutien à des projets écologiques à grande échelle, favorisant ainsi le développement durable sur le continent européen.

Lire aussi :  5 raisons pour créer une entreprise aux Pays-Bas

Les projets phares financés par l’émission obligataire

L’obligation verte émise par FDE permettra de financer divers projets innovants, notamment des cogénérations et des parcs solaires en France, ainsi que les initiatives de Bio-GNL et Bio-CO2 en Norvège. Ces projets visent à augmenter la capacité installée de FDE à 100 MW, affirmant ainsi leur rôle de leader dans le secteur des énergies renouvelables.

En particulier, les projets de cogénération dans les Hauts-de-France et les développements photovoltaïques prévus en Norvège sont des étapes clés dans cette stratégie d’expansion. Ces initiatives sont fondamentales pour atteindre les objectifs ambitieux de FDE en matière de production d’énergie propre et de minimisation de l’empreinte carbone.

“Le placement de cette nouvelle obligation verte témoigne de la confiance qu’Edmond de Rothschild Asset Management accorde à FDE et à sa capacité à atteindre les objectifs de croissance et de rentabilité sur le moyen et le long terme. Cette transaction permettra au Groupe de financer l’ensemble de ses projets bas carbone en cours et futurs en Norvège et en Europe et devrait faciliter le déploiement des nouveaux sites de productions d’énergie.”

Julien Moulin, Président de FDE
Lire aussi :  Achat immobilier : tout savoir avant de faire un prêt

Impact économique et environnemental attendu

Les initiatives financées par cette obligation verte devraient avoir un impact significatif sur la réalisation des objectifs de neutralité carbone de FDE. D’ici 2026, l’entreprise prévoit un chiffre d’affaires annualisé dépassant les 100 millions d’euros et un EBITDA supérieur à 50 millions d’euros. Ces indicateurs économiques sont directement liés aux réductions de CO2, avec un objectif de diminution de 10 millions de tonnes d’émissions CO2eq par an.

L’impact de ces projets ne se limite pas uniquement à l’aspect financier ou environnemental. Ils contribuent aussi à la création d’emplois locaux et à la promotion d’un modèle énergétique durable au sein des communautés. En dynamisant l’économie locale tout en réduisant l’impact écologique, FDE démontre que rentabilité et responsabilité environnementale peuvent aller de pair dans le secteur de l’énergie.

Laisser un commentaire

Découvrez nos articles à propos de l'économie